Secteur ouest de Montpellier : Les avantages de la ville entre vigne et garrigue

Partagez cette actualité
Partagez cette page sur Facebook Partagez cette page sur Twitter Partagez cette page sur Google+ Partagez cette page sur LinkedIn Partagez cette page sur Viadeo Partagez cette page par email

De gauche à droite : Dominique Molinier, Fabrice Pala, Agnès Servant et Gérard Deville, près des remparts du village de Cournonterral.

Vous cherchez à acheter ou à investir dans Montpellier ou ses communes périphériques. IMAGIMMO, le premier groupement d’agences immobilières indépendantes de l’Hérault, vous aide à faire votre choix, en vous présentant, secteur par secteur, les avantages de chacun. Premier volet : l’ouest de Montpellier.

Bien couvert par les agences du groupement IMAGIMMO, le secteur ouest de Montpellier présente de nombreux avantages pour celui qui privilégie un achat ou un investissement plutôt dans un village qu’à Montpellier intra-muros.

Saint-Jean-de-Védas, Fabrègues, Lavérune, Saussan, Cournonsec, Pignan, Murviel-lès-Montpellier, Juvignac et Saint-Georges-d’Orques, les communes situées dans ce secteur ne dépassent guère les 10 000 habitants. Elles ont, toutes, préservé une identité viticole qui caractérise si bien le département de l’Hérault. « Les gens qui viennent s’installer ici sont en quête de quiétude, mais aussi d’une âme », résume Fabrice Pala, le dirigeant de l’agence Abri Immobilier à Cournonterral.

Les saisons continuent, dans la plupart d’entre elles, d’être rythmées par le travail de la vigne, les vendanges, les traditions et fêtes votives, de grands moments de retrouvailles. Il en va ainsi de la fête des Pailhasses à Cournonterral, qui se déroule chaque mercredi des Cendres, où seuls les habitants du village (et quelques invités privilégiés) peuvent y participer.

Ces communes ont, pour la plupart, gardé leur caractère ancestral. Dans les constructions traditionnelles, la pierre domine. L’une d’entre eux, Fabrègues, appartient aux « circulades », autrement dit ces bourgades construites en cercles concentriques autour d’une église ou d’un château fort, particularité de l’Hérault, du Gard et de l’Aude.

Vie de village et avantages de la ville.

Faisant partie de la Métropole de Montpellier, elles tirent, toutes, profit du dynamisme de leur ville centre. Les équipements et services sont à la hauteur de ce qu’attendent des urbains, avec trois collèges (Pignan, Fabrègues, Saint-Jean-de-Védas), deux piscines (Saint-Jean-de-Védas, Cournonterral)… Un lycée est prévu à Cournonterral qui doit voir le jour en 2022. Saint-Jean-de-Védas accueillera la clinique Saint-Jean, un des établissements de santé réputés de Montpellier, qui y déménage. Les zones commerciales et grandes surfaces ne manquent pas, tant à Saint-de-Védas qu’à Juvignac.

« Le secteur ouest de Montpellier est en plein développement », observent Gérard Deville, le dirigeant de Déclic Immobilier à Saint-Jean-de-Védas, et Dominique Molinier, responsable avec son épouse Joëlle de l’agence immobilière Habitat Concept Immo (HCI) à Juvignac.

Des prix de l’immobilier abordables

Autre gros avantage pour celui qui recherche en périphérie de Montpellier : les prix de l’immobilier. « Une maison avec petit jardin vaut, en moyenne, de 250 000 € à 300 000 € », chiffre Agnès Servant, la directrice de Préférence Immo à Pignan.

Les communes de ce secteur sont pourtant en devenir. Car elles sont aussi très bien desservies par l’accès aux grandes axes routiers. « On est à dix minutes du centre de Montpellier et à 20 minutes des plages », ajoute Agnès. Deux autoroutes irriguent ce secteur ouest : l’A9 et l’A750. Elles doivent être reliées l’une à l’autre par le contournement ouest de Montpellier, un projet prévu entre Juvignac et Saint-Jean-de-Védas. De plus, les déplacements sont facilités par le tramway qui dessert actuellement Juvignac et Saint-Jean-de-Védas. Une nouvelle ligne est à l’étude jusqu’à Lavérune.

Côté loisirs, les amateurs de pleine nature sont servis : la garrigue est à deux pas de chaque village. Les équipements sportifs sont nombreux. Enfin, pour les nouveaux venus, l’intégration est favorisée par une vie sociale foisonnante. « Saussan ne compte pas moins de 24 associations », prend en exemple Isabelle Lacour, la permanente du groupement IMAGIMMO.

En clair, la vie entre vignes et garrigue, avec les avantages de la ville et l’accueil des gens du Midi car ils ont dans le cœur le soleil… qu’ils ont aussi dehors !

Partagez cette actualité
Partagez cette page sur Facebook Partagez cette page sur Twitter Partagez cette page sur Google+ Partagez cette page sur LinkedIn Partagez cette page sur Viadeo Partagez cette page par email

Ajouter un commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés à priori.